Villani salumi - arte di famiglia dal 1886

Le porc domestique (Sus scrofa domestica) descend du sanglier européen et asiatique et sa domestication a probablement eu lieu en Chine il y a plus de 7000 ans.

Les races actuellement élevées dérivent de la sélection et souvent du croisement de porcs d’origine européenne et orientale.

Ces dernières années, on a lancé de nombreux projets de récupération des races autochtones italiennes (Cinta Senese, Porc de Caserte, Porc Noir de Sicile, Porc de Sardaigne, etc.), souvent liées à la valorisation des productions typiques mais peu significatives d’un point de vue numérique pour les productions industrielles.

Certains des races utilisées à la place de la production industrielle sont:

La race Large White italienne

l s’agit de la meilleure race de porcs italiens, de plus de neuf mois et d’un poids minimum de 154 kg. (jusqu’à 170 kg). En Italie, elle domine du point de vue numérique toutes les autres races élevées, même en pureté, et surtout en tant que race croisante ou croisée (avec des verrats Landrace et Duroc).

Le motif est l’excellente qualité de la viande : destinée à la consommation fraîche et à l’industrie de la transformation, surtout en raison du bon rapport entre la partie grasse et la partie maigre de la viande. Ces races ont également des jambons bien conformés et d’un poids correct.

 

Landrace italienne

Le Landrace italien est longiligne, harmonieux, d’une bonne taille, avec un squelette solide mais pas trop lourd. Élevée et croisée avec la race Large White (truie Large White et verrat Landrace), elle peuple la majorité des élevages intensifs du nord de l’Italie pour la production du porc lourd.